Actualités

  • Prix Reconnaissance en agriculture urbaine : La Pocatière et Victoriaville se distinguent!

    C’est à Drummondville le 15 novembre, dans le cadre de leur soirée annuelle de gala, que Les Fleurons du Québec ont remis à la Ville de Victoriaville (catégorie 5 000 habitants et plus) et à la Ville de La Pocatière (catégorie 5 000 habitants et moins) les tout premiers prix Reconnaissance en agriculture urbaine. Rappelons qu’au printemps dernier, les 351 municipalités Fleurons ont été invitées à soumettre des projets en agriculture urbaine afin de courir la chance de remporter 14 heures de consultation avec l’organisme spécialisé Semis Urbain. C’est parmi vingt-deux projets reçus que les deux municipalités se sont distinguées.

    Voici un résumé des deux projets gagnants :

    La Pocatière ville nourricière

    La volonté citoyenne est à la base de ce projet d’Incroyables comestibles qui s’étend maintenant à la grandeur de la ville en passant par des terrains vacants, le poste de police et les zones résidentielles. Le résultat fut l’aménagement de quatre bacs potagers en mode libre-service, deux îlots fruitiers, la production de légumes solidaires au jardin communautaire et l’évènement l’Incroyable soupe.

    Le Jardin des Rendez-Vous de Victoriaville

    Le Jardin des Rendez-Vous consiste en la conversion d’un terrain de 4 000 m2 en un potager collectif, un verger écologique ainsi qu’un jardin-forêt. Il s’agit d’un bel exemple de création de biodiversité en milieu urbain, mais également un lieu de socialisation où l’on peut en apprendre davantage sur les fruits, les légumes, les fines herbes et fleurs comestibles.

    Félicitations aux deux municipalités lauréates! Ces prix sont rendus possibles grâce à Semis Urbain et au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

    Les Fleurons tiennent également à féliciter les finalistes pour ce prix : la Municipalité de Saint-François-de-Sales pour sa forêt nourricère pour tous et la Paroisse de Saint-Simon-de-Rimouski pour sa halte-routière, le parc Croc-Nature dans la catégéorie 5 000 habitants et moins ainsi que la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue pour sa forêt nourricière, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville pour le parc Duquesne, un espace nourricier en milieu urbain et la Vile d'Alma pour ses Jardins Mistouk dans la catégorie 5 000 habitants et plus.  Bravo à toutes et à tous!