Adhésion

Des centaines de municipalités ont déjà adhéré aux Fleurons du Québec, et ont pu constater les nombreux bénéfices de ce programme novateur : mobilisation citoyenne, progression de l’embellissement paysager sur le territoire, hausse de la valeur mobilière. Pour en savoir plus

  • Adhérer au programme des Fleurons du Québec, c’est simple!

    Toutes les municipalités du Québec peuvent demander la classification horticole des Fleurons du Québec. 
La municipalité adhère pour une période de trois ans et s’engage à acquitter les droits de participation selon la tarification adoptée par la Corporation. Ces frais d’adhésion couvrent
 les frais de déplacement du classificateur, ses honoraires et production d’un rapport d’évaluation très complet.

    Consultez notre formulaire pour adhérer aux Fleurons du Québec et connaître notre tarification :

    Formulaire d'adhésion (version imprimable PDF)

  • Une évaluation objective effectuée par des professionnels

    Les classificateurs des Fleurons du Québec doivent évaluer 60 % des aménagements paysagers du territoire municipal au moyen de la grille de classification horticole qui comprend plus de 1000 critères. Les points sont répartis dans 5 domaines :

    • 340 points sont réservés au Domaine municipal
    • 230 points sont réservés au Domaine résidentiel
    • 180 points sont réservés au Domaine institutionnel
    • 140 points sont réservés au Domaine commercial et industriel
    • 160 points sont réservés au Domaine initiatives communautaires et développement durable

    Pour connaître tous les critères, consultez le Guide officiel de la classification horticole.

  • Témoignage

    « Le Témiscouata est fier de faire partie des Fleurons du Québec. L’adhésion de nos 19 municipalités représente une magnifique marque de reconnaissance pour les efforts d’embellissement de nos communautés. Avec un environnement de qualité et un milieu de vie exceptionnel comme le nôtre, ces valeurs de développement durable se reflètent aussi dans le soin que nos citoyens et citoyennes portent à leurs villages. »

    Serge Fortin, Préfet de la MRC du Témiscouata